Variomètre la Cour

Variomètre la Cour (description ci-dessous)
  • Fabricant: Anderson & Sørensen, København
  • Numéro de série: No. 20

Historique et utilisation

On a eu recours la première fois à l'enregistrement photographique des variations du champ magnétique en 1847 au Royal Observatory de Greenwich (Angleterre). L'Observatoire magnétique de Toronto a été équipé d'enregistreurs photographiques dans la décennie 1850.

Le variomètre de déclinaison du système d'enregistrement en montre ici a été mis au point par D. La Cour de l'Institut météorologique danois vers 1930. Le variomètre comporte un dispositif à aimant et miroir suspendu par une fibre, libre de tourner en fonction des variations du champ magnétique. Un faisceau lumineux, réfléchi par le miroir, est enregistré sous forme d'un tracé étroit sur une bande de papier photosensible fixée sur un tambour tournant.

L'Observatoire de Meanook en Alberta a été doté d'un système La Cour en 1933; deux ans plus tard, ce fut le tour de l'Observatoire d'Agincourt situé près de Toronto. Sur la photographie, on voit l'ensemble du système d'enregistrement La Cour qui a été utilisé à l'Observatoire de Baker Lake (T.N.-O.) du début des années 50 à 1967.