Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté

Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté (description ci-dessous)
  • Numéro de série: D-163927

Historique et utilisation

On voit ici le capteur d'un magnétomètre à noyau saturable qui date de la Deuxième Guerre mondiale où il était monté à bord d'un aéronef Anson pour la détection de sous-marin. Même s'il comporte trois capteurs à vanne de flux, l'absence d'un dispositif de contrôle d'attitude faisait en sorte que l'instrument ne pouvait être utilisé que pour mesurer l'intensité totale du champ magnétique.

Après la Deuxième Guerre mondiale, le ministère des Mines et des Relevés techniques a fait l'acquisition du magnétomètre en vue de l'utiliser dans les levés aéromagnétiques. Les premiers levés ont été effectués en 1949, le magnétomètre monté à bord d'un aéronef Canso. Les levés étaient effectués à une altitude extrêmement basse (150 m), au grand désespoir des agriculteurs qui se plaignaient que le bruit incommodait la volaille et le bétail. On a même fait feu sur l'aéronef. Néanmoins, les levés ont connu un succès mémorable, tout comme la découverte d'un gisement de minerai de fer à Marmora.

Les données du magnétomètre étaient enregistrées sur un enregistreur graphique à défilement Esterline-Angus. Il fallait établir une correspondance avec le film photographique qui enregistrait la position de l'aéronef.

Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté (description ci-dessous) Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté (description ci-dessous)

À noter que le capteur comportait des bagues collectrices recouvertes d'or. De temps à autre, les bagues devaient être envoyées chez Birks pour être plaquées à nouveau.


Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté (description ci-dessous) Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté (description ci-dessous)

Ces photographies montrent l'électronique et des accessoires qui ont été employées dans les enquêtes menées avec le magnétomètre.


Magnétomètre à Noyau Saturable Aéroporté (description ci-dessous)

L'avion Canso utilisés pour mener des levés aéroportés avec le magnétomètre fixé dans la protubérance à l'extrémité de la queue de l'avion.