Magnétomètre Aéroporté - Phase I

Magnétomètre Aéroporté - Phase I (description ci-dessous)

Historique et utilisation

Le développement d'un système magnétométrique aéroporté à trois composantes a débuté au Canada en 1946 dans le cadre d'un projet commandé par le sous-comité sur la navigation du comité associé sur la recherche aéronautique du Conseil national de recherches du Canada. Plusieurs organismes participaient au projet, notamment l'Observatoire fédéral, le ministère de la Défense et l'Université de Toronto. Le premier système prototype a été mis à l'essai en 1950.

L'unité en montre ici a été conçue par P.H. Serson, S.Z. Mack et K. Whitham et a été assemblée à l'Observatoire fédéral entre 1951 et 1955. Les premiers vols expérimentaux ont été effectués en 1953, le magnétomètre installé à bord d'un Northstar de l'ARC. En 1955, l'instrument a été utilisé pour effectuer un levé magnétique systématique du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta. Six levés additionnels ont été réalisés entre 1957 et 1963; l'ensemble du Canada a été balayé, et le levé de 1958 a balayé la zone des pays riverains du Pacifique. Pour tous ces levés, l'instrument était installé à bord d'un aéronef civil.

La plupart des composantes de l'instrument ont été fabriquées par des employés du ministère des Mines et des Relevés techniques. Par exemple, la bobine de déviation, les tubes, les cadres et les bagues collectrices (qui contiennent de l'argent pur) ont été coulés à la Direction générale des mines. Ces pièces et la plupart des autres pièces ont été usinées par Ernie Saunders et Chris Christensen dans l'atelier d'usinage de l'Observatoire fédéral.

La plateforme du magnétomètre comporte deux parties. Le montage de droite est un dispositif stabilisateur qui maintient la plate-forme horizontale, en dépit des mouvements de roulis et d'inclinaison longitudinale de l'aéronef et donne une direction de référence d'azimut connu. Le montage est lié à une série de moteurs d'asservissement, de gyroscopes et d'accéléromètres. Le montage de gauche est un détecteur de champ magnétique qui comporte trois bobines orthogonales; l'une d'elles mesure le champ le long de l'axe du tube, et la troisième mesure le champ aux angles droits formés avec les deux autres bobines. Chaque capteur maintient un champ nul en faisant circuler un courant électrique dans le solénoïde qui l'entoure. Le courant est donc proportionnel à la composante du champ magnétique parallèle à l'axe du capteur.

Magnétomètre Aéroporté - Phase I

Ce sont les commandes pour le magnétomètre. Durant une enquête, ils seraient mis en place dans l'avion d'enquête pour fonctionner et surveiller le magnétomètre.